L’ENCENS UN UNIVERS OUBLIÉ

Utilisé dans les rituels et cérémonies par les chamans, les guérisseurs, les prêtres depuis l’aube des temps.
Il a encore son utilité pour notre époque coupée de la terre, de soi et de l’Esprit.

Depuis l’apparition des supermarchés, nous avons quittés la Terre et le Ciel pour des mirages de progrès.
Pour vivre, nous dépendons entièrement de multinationales plus puissantes que les états.
Nous avons oublié tout ce qui est bon et gratuit que la nature nous offre.
Et nous avons oublié l’encens et la transe.
Nos Dieux s’appellent maintenant consommation et argent.
Ce qui entraine une guerre spirituelle qui anéantit les traditions et enchaine les cerveaux devant les écrans.

LE MONDE S’EST DÉSHUMANISÉ “A mesure que la connaissance scientifique progressait, le monde s’est déshumanisé.
L’homme se sent isolé dans le cosmos,
car il n’est plus engagé dans la nature et a perdu sa participation affective inconsciente avec ces phénomènes.
Et les phénomènes naturels ont lentement perdu leurs implications symboliques.
Le tonnerre n’est plus la voix irritée d’un dieu, ni l’éclair son projectile vengeur.
La rivière n’abrite plus d’esprits, l’arbre n’est plus le principe de vie.

Les pierres, les plantes, les animaux ne parlent plus à l’Homme et l’Homme ne s’adresse plus à eux.
Son contact avec la nature a été rompu,
et avec lui a disparu l’énergie affective profonde qu’engendraient ses relations symboliques. “

C.G. JUNG, l’Homme et ses symboles.

KIKU

Fritz Lang, Métropolis, 1927

VOIR OU REVOIR CE CHEF-D’ŒUVRE :

 QUELQUES RÉFLEXIONS
AUTOUR DE L’ENCENS
&
DE LA PLACE DE L’HOMME DANS L’UNIVERS… tumblr_n3r86pbRkS1st4bmvo1_500

Que disent les grands courants spirituels de l’humanité sur la liberté,
l’amour, la sagesse, les passions, le silence, les âges de la vie,
le pardon, la violence, le mal, la compassion ?
Qu’est-ce que la prière, la méditation, le jeûne ?
Quels sont les grands symboles religieux, quel est le sens des rites

 

 


Commentaire

L’ENCENS UN UNIVERS OUBLIÉ — Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *