Il y a encore peu de temps, notre nourriture était issue de la terre, des fermes et des jardins.
Mais tout a changé….

 

“NOURRITURE” INDUSTRIELLE

 

MANGEONS-NOUS DES CROQUETTES POUR HUMAINS

?tumblr_n9xwocBoc21st4bmvo2_500

POUR LE SAVOIR,
FAISONS LE TOUR DU MONDE, EN 4 ÉTAPES,
DE LA
GRANDE DISTRIBUTION, DES SUPERMARCHÉS,
ET DE LA “NOURRITURE” INDUSTRIELLE :

PREMIÈRE ÉTAPE

LA MER DE PLASTIQUE
ALMERIA EN ESPAGNE, LA PLUS GRANDE SURFACE DE SERRES DE FRUITS ET LÉGUMES AU MONDE.

Espagne-El-EJIDO_photo_Emilien Cancet-51

LE POTAGER ARTIFICIEL DE L’EUROPE
VISIBLE DEPUIS L’ESPACE
VOULU (sous la dictature) PAR FRANCO,
FINANCÉ PAR LES SUBVENTIONS EUROPÉENNES,
POUR DÉVELOPPER LA GRANDE DISTRIBUTION
ET ALIMENTER LES SUPERMARCHÉS TOUTE L’ANNÉE :

Le pic de production est l’hiver, quand ce n’est la saison pour l’agriculture traditionnelle.
Mais en utilisant la culture hors-sol, sous serre et l’hydroponie TOUT EST POSSIBLE :

MAIS, le prix à payer est extrêmement lourd

1 -Pour les hommes :

Ce type d’exploitations nécessite en effet une main-d’œuvre corvéable à merci, recrutée essentiellement chez des immigrés sans papiers, et donc sans défense. Les exploitants, soutenus par les municipalités du Campo, pourront ainsi, sans être inquiétés, bâtir un système d’esclavagisme moderne consistant à la surexploitation d’une communauté immigrée.
Impossibilité de revendication de ses droits sociaux, et soumission à des conditions de vie infra-humaines et dangereuses. De nombreux rapports, et études soulignent qu’un grand nombre d’entre eux – nul ne sait le pourcentage exact, naturellement -, manient les pesticides les plus toxiques sans aucune protection (masque, gants, combinaison, etc.).

2

Comme pour la nature :

Un véritable pillage des ressources en eau, le saccage des paysages,
pour ne rien dire des risques engendrés par l’usage massif de toute la gamme des produits phytosanitaires :


PESTICIDES, HERBICIDES, FONGICIDES…

Ceci afin d’obtenir des fruits et légumes « parfaits », sinon au goût et à la santé, du moins à l’œil.

DES DÉCHETS TOXIQUES PAR MILLIONS DE TONNES

résidus végétaux, bien sûr, dont la plupart contiennent encore des pesticides, et résidus plastiques (voiles de serres, bidons usagés de produits phytosanitaires, etc..) Et, bien entendu, les sols aussi bien que les nappes phréatiques en sont gravement contaminées.

 

La quantité de déchets a été évaluée à trois millions de tonnes par saison,
soit l’équivalent de la production légumière elle-même !

 

Les méthodes et techniques inventées en Espagne s’exportent avec succès dans d’autres pays dont la Hollande, Israël, le Maroc…


La production légumière hollandaise – 60 kg au mètre carré – dépasse allègrement les 20 kg d’ Almeria.
Leur hégémonie de production de fruits et de légumes « toutes saisons », en plein cœur de l’hiver, est révolue :

Les supermarchés de toute l’Europe sont maintenant sûrs d’être fournis massivement…
Pour nous vendre : salades, poivrons, courgettes, fraises, tomates, MÊME L’HIVER…

“Un fruit importé hors saison, consomme pour sa fabrication et son transport :
10 à 20 fois PLUS DE PÉTROLE que le même fruit produit localement et acheté en saison…”
Espagne-El-EJIDO_photo_Emilien Cancet-05

1 000 CAMIONS PARTENT CHAQUE JOUR
VERS L’EUROPE DU NORD

 

Et en particulier, le marché de Rungis,

qui centralise en France l’approvisionnement des grossistes

d’une superficie de 232 ha, comporte plus de 727.000m² couverts :

Ces camions croisent ceux qui arrivent de Hollande, des pays de l’est, de la Turquie.
Tandis que les camions sortent des ports avec leurs cargaisons chinoises ou MADE IN USA…

 

La “nourriture” industrielle est fabriquée selon le même principe,

 

SUR TOUTE LA PLANÈTE…

 

Sources,
this_is_hormel_2_by_farzelgaart-d4vnras

DEUXIÈME ÉTAPE

“VIANDE” INDUSTRIELLE

 

NO LIMIT !

LIRE LA SUITE :

capacity-150000-head-of-cattle

Capacity-150000-head-of-cattle / 150 000 VACHES dans un ranch aux USA.


TROISIÈME ÉTAPE

NO FUTUR !

DÉCOUVREZ DANS CETTE ARTICLE,
LES NOUVEAUX PROJETS
DES MULTINATIONALES
POUR VOTRE ESTOMAC :

LA SCIENCE-FICTION DANS LES ASSIETTES :


USINES A FRUITS ET LÉGUMES,

« NOURRITURE » IMPRIMÉE EN 3D,
VIANDE ARTIFICIELLE,
PROTÉINES A BASE D’INSECTES…l-inra-ne-mise-pas-beaucoup-sur-les-insectes-comestibles_1173515

“NOURRITURE” ARTIFICIELLE

PEUT-ON ENCORE PARLER DE NOURRITURE…

?

SI VOUS AVEZ ENCORE UN DOUTE,
FAITES COMME DANS LE FILM MATRIX,
AVALEZ VOTRE PILULE :
cropped-1920px-Red_and_blue_pill.jpg
OU CONTINUEZ VOTRE LECTURE SUR CETTE PAGE,

DE TOUTES MANIÈRES, TOUS LES CHEMINS DU SYSTEME MÈNENT A LA MATRICE :


QUATRIÈME ÉTAPE

UN MONDE SANS HUMAINS

LA SCIENCE-FICTION DANS LES FERMESimage.axd

ROBOTS, DRONES, ANIMAUX GÉNÉTIQUEMENT MANIPULÉS,

COMMENCENT A PEUPLER NOS CAMPAGNES :

Le drone en attente de survol. Guidé par GPS, le drone sillonne la parcelle dans son intégralité. Son capteur multispectral développé par l'INRA, permet d'établir une carte d'observation précise d'une variable agronomique (biomasse, taux de chlorophylle). Ces données sont ensuite traduites sous forme de cartographies indiquant soit une préconisation d'une dose moyenne d'azote, soit un zonage de la préconisation d'azote, soit une carte de modulation automatique d'azote compatible tout matériel agricole, selon les besoins de l'agriculteur.

Le drone en attente de survol. Guidé par GPS, le drone sillonne la parcelle dans son intégralité. Son capteur multispectral développé par l’INRA, permet d’établir une carte d’observation précise d’une variable agronomique (biomasse, taux de chlorophylle). Ces données sont ensuite traduites sous forme de cartographies indiquant soit une préconisation d’une dose moyenne d’azote, soit un zonage de la préconisation d’azote, soit une carte de modulation automatique d’azote compatible tout matériel agricole, selon les besoins de l’agriculteur.

 

OÙ S’ARRÊTERA LE PROGRÈS


?

428173_280277832040924_377658668_n

POUR LE SAVOIR,

VISITEZ LE MONDE MACHINE :

Terre-artificiellle

HÉLAS,
IL N’Y PAS QUE LA NOURRITURE,
VENDUE PAR LA GRANDE DISTRIBUTION,
QUI PERTURBE NOTRE PRÉSENT.

IL Y A AUSSI DES TAS D’USINE,
QUI FABRIQUENT DES TAS DE CHOSES…

FUMEE---copie

3rxdhdrh

HÉLAS,
IL FAUT AUSSI DES TAS DE ROUTES,
POUR TRANSPORTER TOUT ÇA…
0MNeOHCGmkvaXsyblY1Ld-ZmpQc@630x589

HÉLAS,
CA FAIT DES TAS DE DÉCHETS

 IL Y A DES TAS D’IMMEUBLE
POUR LOGER TOUS LES GENS
QUI PARTICIPENT A TOUT ÇA

HÉLAS, IL FAUT :


45 ANS DE CARRIÈRE,
30 ANS DE CRÉDIT,
POUR ACHETER SA MAISON GARANTIE
10 ANS…

POURTANT IL EXISTE TANT D’AUTRES FAÇONS

D’HABITER LE MONDEhabitats-pas-tres-moderne-81habitats-pas-tres-moderne-3  

habitats-pas-tres-moderne-36habitats-pas-tres-moderne-6

HÉLAS,

NOUS N’AVONS QU’UNE PLANÈTE A EXPLOITERTERRE 1OU PLUTÔT, QU’EXPLOITER,
NOUS DEVRIONS DIRE ET FAIRE :


UNE PLANÈTE A HABITER !526525_3087437900954_1114116487_32694274_2138155927_n


Commentaire

“NOURRITURE” INDUSTRIELLE — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *